La musique

Les scènes sont accompagnées par Bruno Bieri, sa voix et ses deux instruments, le hang et le cor des Alpes. Il soutient la dramaturgie avec les huit sonorités de son hang. La gamme constitue le point de départ d’une aventure musicale. Lionius Treikauskas compositions amènent de la couleur dans le spectacle en plein air. Son quintette et les cinq violoncellistes proposent quelques nuances sonores apaisantes. La tonalité en ré mineur parcourt comme un bourdon la topographie de l’être humain.

Les compositions de Treikauskas ont été adaptées à la représentation. Elle reflètent et interprètent l’histoire à travers des instruments de musique.

La première ascension du Cervin en 1865 est marquée par la réunion de deux cultures dans l’Europe florissante du 19e siècle. Les aventuriers londoniens rencontrent les montagnards de Zermatt. La musique veut faire entendre cette réunion. Les quelques sons du hang se combinent aux compositions classiques pour le quintette à cordes et les cinq violoncelles. Cette rencontre crée une harmonie qui ouvre de nouvelles voies. Avec l’association du valaisan et de l’anglais britannique dans la pièce, on assiste à une rencontre au sommet entre cultures linguistiques et musicales.

Composition: Lionius Treikauskas

Livemusique: Bruno Bieri